RECOMMANDATIONS DE LECTURE

Vaccins on nous aurait menti ? L’avis d’un avocat – Que cache l’hystérie covidique de l’année 2021 ?

À l’automne 2021, le gouvernement impose en France le pass sanitaire, et la vaccination Covid obligatoire de fait. Des millions de gens défilent dans les rues pour contester, le gouvernement les ignore. Quelle belle démocratie. Comment réagir face à ce pass sanitaire, découvrez-le dans ce nouveau chapitre 6. Au printemps 2020, une hystérie collective avait plongé la France dans la terreur: un nouveau virus allait tous nous décimer, et, selon les médias, il n’y avait ni traitement, ni vaccin. Très vite, de nombreuses contradictions et incohérences nous ont interpelés: masques officiellement inutiles au pic de l’épidémie, puis devenant obligatoires à la fin de celle-ci, négation des traitements efficaces, Omerta médiatique concernant les professionnels de toutes régions contestant les mesures liberticides, etc… Bref, progressivement, il est devenu évident que tout ce cinéma n’avait pour but que de nous imposer un vaccin. Mais cela n’est pas la panacée, car le vaccin se révèle moins efficace que prévu et perd rapidement de son efficacité. En Europe, chiffres officiels souvent en dessous de la réalité, le nombre de décès dus au vaccin au 1er septembre 2021 est de plus de 20 000; on recense 2 millions d’effets secondaires dont 800.000 irréversibles.

Pour en finir avec Pasteur 6e édition – Un siècle de mystification scientifique

Chercheurs, médecins, thérapeutes, éducateurs, enseignants, parents, responsables de la santé des générations présentes et futures. La vaccinologie, fer de lance de la médecine préventive, connaît actuellement une crise décisive. Avec elle, c’est toute la médecine moderne, issue des dogmes pasteuriens, qui se trouve confrontée à ses paradoxes et dès lors remise en question. Au départ du présent ouvrage, une question maintes fois posée, maintes fois éludée, et dont il nous faut à présent oser toutes les implications : Pasteur s’est-il trompé ? Si ce n’est pas le cas, comment expliquer l’effondrement généralisé de l’immunité, les allergies, les pathologies auto-immunes, le sida, les nouveaux virus, les nouvelles épidémies… ?

COVID 19 – VACCIN ?: Une étude approfondie sur le danger des vaccins, l’origine de la vaccination, béchamp et pasteur, en route vers un génocide vaccinal
Pandémie Covid 19 : ce sont dans les pays où les populations sont les plus vaccinéesqu’il y a le plus de malades et plus de morts. Hasard ? Coïncidence ?
Et si les multiples vaccins anti-covid 19 allaient amener à un génocide planétaire ? Si le livre de Richard Matheson « Je suis une légende » devenait une réalité ?
Ce livre met en lumière l’endoctrinement dont la majorité des professionnels de la santé est victime depuis plus de 140 ans, c’est-à-dire depuis qu’un chimiste nommé Louis Pasteur a instigué sa théorie, fausse et mortifère, de la vaccination, en détournant les découvertes du professeur en médecine Antoine Béchamp.
Cette théorie qui repose sur quatre dogmes dont la fausseté a été démontrée, a en effet entraîné la médecine moderne sur une dangereuse voie qui déresponsabilise les êtres humains que nous sommes, prétendant les protéger alors qu’elle peut les tuer, soit radicalement (mort subite du nourrisson), soit à petit feu (cancers de tous ordres).
Si l’on compare la planète au corps humain, le cancer vaccinal de la France a envoyé ses métastases dans tous les autres pays de la planète.
Et si l’être humain commence enfin à se rendre compte de l’empoisonnement qu’il fait subir à sa planète à cause notamment des milliards de tonnes de pesticides qui ont été déversées depuis 60 ans, il n’a pas encore réalisé qu’il subit la même chose dans son propre corps. Mais disons plutôt qu’on l’empêche de le réaliser en lui mentant, en le conditionnant, en l’endoctrinant.
La dernière manœuvre à la mode des tenants de la doctrine vaccinale consiste à ranger tout opposant parmi les partisans de la « théorie du complot » ! C’est le seul argument qui leur reste pour défendre leurs dogmes religieux puisqu’ils ne peuvent réfuter les preuves scientifiques de leur fausseté. La méthode est largement éprouvée, lorsqu’on ne peut s’opposer à des arguments, on discrédite leurs auteurs.
« La vaccination, ça ne se discute pas ! », a dit une ministre de la santé. Cette sentence n’est autre qu’une dictature intellectuelle.